Auto

4 points clés pour acheter une voiture d’occasion

Se lancer dans l’achat d’une voiture d’occasion n’est pas très compliqué, mais il faut toutefois tenir compte de certains points pour éviter de faire des erreurs. Voici donc nos 4 conseils pour réaliser une affaire en toute sécurité.

Connaître ses besoins

Dans un premier temps, réfléchissez bien à vos besoins. Vous devez avoir une idée précise du modèle que vous recherchez. Avez-vous besoin d’une voiture familiale à 5 ou 7 places ? Allez-vous vous servir de cette voiture uniquement pour vos déplacements en ville ou pour faire de la route ?

Une fois que vous avez fait le point, définissez votre budget à ne pas dépasser. Combien êtes-vous prêts à dépenser pour acheter une voiture d’occasion ? Pouvez-vous faire un prêt à la banque ? Lorsque vous aurez la réponse à toutes ces questions, vous pourrez alors commencer vos recherches.

Vérifier la voiture en détail

Une voiture d’occasion semble vous convenir ? Contactez d’abord le vendeur pour poser toutes vos questions. Il faudra ensuite prendre rendez-vous pour inspecter le véhicule. Commencez par l’extérieur de la voiture : faites un tour général et regardez bien la carrosserie, la peinture et l’état des vitrages. N’oubliez pas de contrôler les pneumatiques : il faut qu’il soit en bon état et identiques sur chaque essieu.

Continuez avec l’intérieur du véhicule : inspecter les sièges, les ceintures de sécurité, regardez s’il y a des taches, des trous, etc. Regardez aussi l’usure du volant, des pédales, testez la climatisation, le chauffage, l’autoradio, les vitres, les essuies glaces, les clignotants…

Même si vous ne trouvez rien de rédhibitoire pour l’achat du véhicule, vous pourrez peut-être avoir de quoi négocier le prix annoncé.

N’oubliez pas de jeter un coup d’œil sur le compteur pour comparer le kilométrage avec ce que vous a initialement indiqué le vendeur. Comparez également ce kilométrage avec le carnet et les factures d’entretien.

Si vous n’êtes pas à l’aise et que vous ne vous y connaissez pas en mécanique et en voiture, faites-vous accompagner d’une personne de votre entourage qui pourra vous aider.

Tester la voiture

Vous avez tout à fait le droit d’essayer le véhicule d’occasion que vous souhaitez acheter, cela est même fortement recommandé ! Sachez toutefois que le vendeur n’est pas obligé d’accepter, s’il refuse cela peut vous alerter sur la qualité du véhicule.

Lorsque vous roulez avec la voiture, n’hésitez pas à tester différents types de routes. En centre-ville, vous pourrez apprécier le comportement de l’embrayage et de la boîte de vitesse. Sur route, vous pourrez voir si les amortisseurs sont en bon état et juger de l’agrément du freinage. N’oubliez pas de tester la marche arrière.

Terminez enfin votre essai en soulevant le capot après avoir roulé. Vous pourrez alors vérifier qu’il n’y a pas de fuites, d’odeurs suspectes, tirez la jauge à huile pour vérifier le niveau, etc.

Examiner tous les documents

Si vous achetez une voiture d’occasion chez un professionnel, celui-ci doit vous fournir différents documents :

  • Un bon de commande, un bon de livraison ou une facture avec la dénomination de vente, le mois et l’année de la première mise en circulation, le kilométrage total parcouru ou non garanti, la mention du prix toutes taxes comprises, la date limite de livraison et le mode de financement ;
  • Un procès-verbal de contrôle technique de moins de six mois ;
  • Les documents nécessaires à l’immatriculation du véhicule, tels qu’un certificat de déclaration de cession, d’un certificat d’immatriculation barré avec la mention « cédé ou vendu le …» avec la signature du vendeur, un certificat de non-opposition au transfert du certificat d’immatriculation, un certificat de gage ou de non-gage de moins d’un mois.

Si vous achetez une voiture d’occasion auprès d’un particulier, il doit lui aussi vous remettre certains documents. Le vendeur doit avant tout vous communiquer son nom et son adresse, il doit aussi vous fournir :

  • Un reçu en cas de paiement en espèces ;
  • Un certificat de déclaration de cession en 3 exemplaires qui doit comporter l’inscription du kilométrage et la date de la première mise en circulation de l’année ;
  • Le carnet et les factures d’entretien ;
  • Le certificat d’immatriculation barré avec la mention « vendu le… » suivi de la signature du vendeur ;
  • Un certificat de situation administrative datant de moins de 15 jours ;
  • Le rapport du contrôle technique pour les véhicules de plus de quatre ans.

Le vendeur doit enfin effectuer la déclaration de cession dans les 15 jours suivant l’achat.

Passionné par les médias, je partage avec vous de nombreuses actualités, mais également des idées pour améliorer votre quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *