Les risques de chutes sont plus élevés avec des travaux en hauteur. Ces incidents sont généralement d’autant plus graves au-delà de 3 mètres de haut. De tels accidents peuvent provoquer une perte d’équilibre, des lésions internes, des fractures et bien d’autres troubles.

Les dangers auxquels s’exposent les artisans intervenant en fauteur sont considérables. Il est indispensable de prendre de bonnes dispositions dans ce sens. Découvrez comment prévenir les chutes en hauteur dans les cadres professionnels !

Les dispositions pour préserver des chutes en hauteur

Il faut commencer par identifier les risques d’accident au niveau de chaque poste de travail pour prévenir les chutes en hauteur. La prochaine étape consiste en l’évaluation de ceux qui peuvent facilement être évités d’une part et de ceux plus complexes d’autre part. Il faut combattre chaque risque à la source notamment en mettant en place des dispositifs appropriés.

Parmi les équipements de protection collective les plus en vogue, on distingue les garde-corps, les plateformes élévatrices et bien d’autres choses. Optez pour des gardecorps autoportants à Montréal pour assurer de bonnes conditions à vos travailleurs Québécois. Ces éléments de sécurité d’une grande efficacité préservent efficacement la condition physique et la santé.

Les escaliers, les garde-corps autoportants pour trappe et les barrières de protection sont aussi d’excellents éléments pour la sécurité des artisans intervenant en hauteur. L’installation d’équipements comme les planchers en encorbellement, les passerelles et les plateformes en surélévation fait partie des bonnes dispositions à prendre pour assurer la sécurité des travailleurs.

Au niveau des zones de danger comme les puits, les bassins et les réservoirs, on recommande d’adopter des lignes d’avertissement visuel et des garde-corps adaptés.

En cas d’absence du matériel de protection collective, il est plus sûr de se servir de moyens de protection individuelle. On peut citer les systèmes d’arrêt de chute, les harnais de sécurité, les plateformes individuelles, les plateformes suspendues motorisées, les échafaudages roulants et de pied.

Dans le cadre des travaux de maintenance, de rénovation ou encore d’installation en hauteur, il est plus judicieux de se servir des bons équipements. Vous pourriez vous équiper de nacelles élévatrices, d’escaliers (industriel ou fixe) et de stabilisateur autoportant pour échelle.

Les recommandations pour prévenir les chutes

Dans une bonne démarche de prévention des chutes, il est important de former les travailleurs qui effectuent des interventions en hauteur sur les risques encourus. Il faut également donner les moyens de se préserver et d’éviter ces sinistres. Les échelles classiques, les marchepieds, les cordes et les escabeaux ne devraient pas servir au niveau de postes de travail sauf en cas de nécessité.

Si vous vous retrouvez dans l’obligation d’utiliser ces équipements, vous devriez bien encadrer les travaux pour réduire au maximum les potentiels dangers.

La maintenance des différents équipements de protection en état de conformité est aussi une priorité. Des vérifications périodiques du matériel sont nécessaires pour déceler d’éventuelles détériorations sur ces éléments de sécurité. Les équipements de protection individuelle doivent être stockés dans des conditions optimales prévues par les fabricants.

En plus de mettre en place des moyens de protection, il faut prendre les bonnes précautions pour les travaux en hauteur.

Vous devriez vous munir d’un casque, de lunettes et de gants de protection pour les travaux en hauteur qui le nécessitent. Lorsqu’on travaille à une certaine altitude, il vaut mieux se déplacer avec précautions. Avant de poser les pieds sur la surface d’une plateforme, testez sa stabilité et évitez les excès de confiance.

Lorsqu’il est possible d’éviter le travail en hauteur par une réorganisation des postes, il vaut mieux le faire. Adoptez les solutions les plus récentes et conformes aux normes de sécurité.