Covid
Actualités

Covid-19 : voici les lieux de contamination les plus importants

La Covid-19 est dans notre vie depuis près d’une année et nous sommes toujours activement au coeur d’une lutte. Les restaurants sont toujours fermés au même titre que les salles de spectacles, les salles de sport et de cinéma ainsi que les bars et les cafés. Toutefois, ces interdictions d’ouverture pourraient être expliquées par les récentes déclarations de l’Institut Pasteur. Dans le Journal du Dimanche daté du 7 février, nous apprenons qu’une étude a été réalisée concernant les lieux de contamination.

Les réunions de famille sont pointées du doigt

L’épidémiologiste, Arnaud Fontanet a pu se confier au journal et il précise que la transmission d’effectue entre amis et dans les familles. Les gestes barrières sont par contre bien maîtrisés par les Français qui usent aussi du masque. Les contaminations sont donc moins importantes sur les lieux de travail, mais il y aurait un certain relâchement en famille et avec les amis.

  • L’étude montre que les transports en commun, tous les lieux religieux et même les commerces souvent pointés du doigt ne sont pas des zones de contamination.
  • La transmission est aussi importante pendant les repas en famille ou entre amis, c’est aussi pour cette raison que la restauration est à l’arrêt.
  • La Covid-19 peut vous contaminer à cause des gouttelettes expulsées par le nez ou la bouche, cela est donc favorisé par le non-port du masque.

Comme vous pouvez le comprendre, au restaurant au bar ou encore dans un café même pour consommer une glace, vous enlevez cette protection. La propagation des gouttelettes semble être importante et la contamination est favorisée. Jean Castex a pu évoquer les lieux de contamination lors de son passage sur Europe 1 en décembre dernier.

Les lieux de contamination sont connus, des lieux privés, des restaurants, des cafés…

Cela confirme donc les découvertes faites par l’Institut Pasteur avec la troisième étude ComCor.

La situation va-t-elle s’aggraver avec le variant anglais ?

Le gouvernement n’a pas souhaité reconfiner la population, car nous sommes (le 7 février) sur un plateau. Les contaminations sont élevées (aux alentours de 20 000 par jour), mais le taux d’incidence est plus faible que celui observé en octobre 2020. Toutefois, le variant anglais progresse rapidement et selon un membre du Conseil scientifique, le Pr Fontanet, il pourrait être beaucoup plus présent en France autour du 1er mars. Selon lui, il pourrait même à cette date devenir majoritaire. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, il précise également que les admissions à l’hôpital seront de 2000 par jour.

Le couvre-feu et les vacances vont avoir un impact sur la circulation du virus en France.

La progression du variant anglais devra être maîtrisée à 100 % pour que la situation ne prenne pas de l’ampleur. Par contre, si le gouvernement ne prend pas de mesures spécifiques, la directrice de recherche à l’Inserm, Vittoria Colizza qui s’est confiée à BFMTV annonce que, le variant, pourrait doubler tous les 8 à 11 jours. Pour lutter activement contre la Covid-19, il faut donc respecter les gestes barrières et la distanciation sociale sans relâcher ses efforts avec les amis et les repas en famille.

Rédactrice depuis de nombreuses années, j'ai le loisir de partager mes écrits avec passion et dévouement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *