Covid, grippe, bronchiolite, toutes ces épidémies frappent le territoire depuis quelques semaines. Les médecins sont très inquiets. L’hiver approche avec son lot de maladies infectieuses saisonnières. Les hôpitaux déjà très fragilisés vont-ils pouvoir tenir le coup face à l’affluence des cas ? Une triple épidémie risque fort de mettre de nouveau à mal le milieu hospitalier en France. Faut-il remettre les masques dans les lieux publics clos ?

La bronchiolite chez les plus petits

C’est une infection respiratoire due à un virus. Elle touche principalement les enfants de moins de deux ans et elle survient en période hivernale avec un pic au mois de décembre. Chaque année, de nombreux nourrissons sont atteints de bronchiolite, car le virus est particulièrement contagieux. Il se transmet par la salive, les objets, la toux, les éternuements. Le plus souvent, ce virus respiratoire se traduit par un banal rhume et tout rentre dans l’ordre très vite. Néanmoins, 20 à 30 % des cas de bronchiolite se propagent vers la partie basse des voies respiratoires et entraînent une obstruction des petites bronches. En quelques années, la bronchiolite est devenue un problème de santé publique, car de plus en plus de nourrissons sont hospitalisés.

Un hiver particulièrement compliqué

Sans mesures sanitaires, on pourrait assister très vite à de grands dysfonctionnements au sein des hôpitaux en France. Le Covid occupe toujours le terrain, il est en embuscade et il contamine déjà un grand nombre de personnes pourtant vaccinées. Dans certaines régions, le nombre de cas de grippe est en hausse : Paris, Île-de-France. Avec le Covid, on avait presque oublié cette infection hivernale. La vaccination reste le premier geste pour se protéger de la grippe. Elle réduit le risque de complications graves. Les gestes barrière, les mesures d’hygiène, les masques permettraient de réduire les hospitalisations. Va-t-on remettre le masque dans les espaces clos ? Certaines personnes ne l’ont jamais quitté, n’est-ce pas plus raisonnable face à cette triple épidémie ? L’hôpital se prépare à vivre des heures très difficiles, à accueillir un grand nombre de patients.

Lire aussi  Variole du singe : ce que vous devez savoir sur cette maladie contagieuse