L’Espagne est située à l’est de l’Europe et entourée par la Méditerranée, les Pyrénées, le détroit de Gibraltar ainsi que le territoire britannique. Trois types de climats dominent dans ce pays. Il s’agit du climat méditerranéen, du climat océanique et du climat semi-aride. L’Espagne est l’une des plus grandes destinations touristiques au monde avec une multitude de paysages pittoresques. Vous rêvez d’acheter une maison en Espagne ? Vous avez besoin d’informations pour réaliser ce projet ? Cet article pourrait vous intéresser. 

Comment réussir à acheter une villa en Espagne ? 

La première chose à faire lorsqu’on veut acheter une villa en Espagne est de procéder à l’évaluation du revenu cadastral. Il est conseillé de profiter de l’effet levier des prêts hypothécaires pour pouvoir acheter même avec un petit budget. Pensez aussi à évaluer les risques en cas de première acquisition. Il est recommandé de réduire le montant de votre prêt hypothécaire. En outre, vous pouvez effectuer un achat scindé afin de céder plus tard la maison à vos enfants. Dans ce cas, vous n’aurez plus de frais à verser. Découvrez cette maison à vendre en Espagne pas cher

Quel montant pour l’achat d’une maison en Espagne ? 

Le montant nécessaire à l’achat d’une maison en Espagne dépend de l’impôt de transfert, de la TVA, des frais de notaire et des droits de timbre. Sur le plan des finances, l’impôt de transfert varie entre 5 et 10 %. La TVA équivaut au dixième du prix d’achat. Les frais de notaire varient entre 500 et 2000 euros. Des frais supplémentaires tels que les frais d’enregistrement rentrent aussi en ligne de compte. Ils varient entre 300 et 1500 euros. Les frais de Gestoria, eux, varient entre 200 et 400 euros par acte. Il y’a également les honoraires d’avocat qui équivalent à 1% + TVA. Par ailleurs, on retrouve les frais de dossier, de notaire et d’enregistrement en cas de demande de prêt hypothécaire.