La guerre en Ukraine nous a rappelé que les conflits sont encore possibles. Aujourd’hui, tout le monde est inquiet et la plupart se demandent si une troisième guerre mondiale est d’actualité. Prendre la route vers un endroit sûr, reculé où la paix est possible, qui n’y a pas déjà pensé en cas de guerre mondiale ? De nombreux chefs d’État parlent d’appuyer sur le bouton rouge. Il convient de se demander ce qui se passerait pour nous en cas de guerre ?

Troisième guerre mondiale : où trouver refuge ?

On pense immédiatement à la Suisse, car c’est un pays neutre qui ne prend jamais parti. Les montagnes offrent une protection non négligeable. Un vrai bon plan en cas de conflit mondial, l’archipel polynésien des Tuvalu, car il est situé au beau milieu de l’océan Pacifique. La Nouvelle-Zélande offre de multiples cachettes. L’Islande reste le pays le plus pacifique au monde et en plus, il est entouré d’eau et les volcans sont très impressionnants.

Le Chili peut aussi être une option intéressante. Le pays est prospère et très accueillant. Les Fidji sont composés de plus de 300 îles en plein Pacifique, n’est-ce pas l’endroit idéal pour se cacher en cas de troisième guerre mondiale ?

Une attaque nucléaire, est-ce d’actualité ?

Les scientifiques nous assurent qu’il est possible de survivre à une explosion nucléaire à condition de se trouver dans la zone uniquement touchée par le souffle de l’explosion. Il faut trouver un abri pour se protéger des retombées radioactives. L’Élysée dispose d’un abri de 250 m² sous le palais. Sur la côte normande, les bunkers permettraient à la population de s’abriter, mais pas de résister à une attaque nucléaire. Le pays selon le Global Peace index 2021 le plus susceptible de rester pacifique en cas d’un conflit mondial est l’Islande.

Lire aussi  Choisissez sur Internet un CAP pour être opérateur logistique

La France compte plus de 400 bunkers privés, un chiffre loin d’être égalé avec celui des l’Allemagne et de la Suisse. De nombreuses personnes commencent à évoquer une troisième guerre mondiale pour 2023. Qu’en est-il vraiment ? Les chefs d’État vont-ils enfin renoncer à tous ces conflits qui pourraient causer des milliards de morts.